Z O M A C H I
La lumière jamais éteinte


ZOMACHI

ZOMACHI

En étroite harmonie et communion avec la société civile le Prof. Honorat AGUESSY a érigé certains monuments à Ouidah.
ZOMACHI - Escale du Retour - retient le plus d'attention. Zomachi en langue fongbé "un endroit où la lumière ne s'éteint jamais", contrairement à ZOMAÏsitué juste derrière. ZOMAÏ, en fongbé "là où la lumière ne doit pas rentrer", était un endroit où les capturés ont été enfermés dans l'obscurité totale.
ZOMACHI est localisé sur le chemin vers la mer là où l'UNESCO a une partie de son projet "La Route de l'Esclave", initié en 1994.

LA MARCHE du DEVOIR de MÉMOIRE

La Marche du Devoir de Mémoire 2012
film:"Mémoire promise" Gaetano Ciarcia, 2014
En 1998, plus précisément le 18 janvier, les notables de la ville de Ouidah se sont agenouillés à ZOMACHI pour demander pardon à Dieu et à leurs Frères et Soeurs de la Diaspora pour les péchés de leurs ancêtres qui ont collaboré avec les esclavagistes. Ceci a eu lieu après une longue marche sur 3 km.

C'est ainsi qu'a été instauré la Marche du Devoir de Mémoire qui dorénavant a lieu le troisième dimanche du mois de Janvier chaque année sous la direction du Professeur Aguessy en collaboration avec la société civile.

F.M. Agbenonci

François M. AGBENONCI
Coordinateur Général de la Marche du Devoir de Mémoire, en face de son oeuvre artistique à ZOMACHI


La Marche du 17 janvier 2021: